Les piscines de la Ville de Bruxelles bientôt équipées de moyens de paiement électroniques

Les piscines de la Ville de Bruxelles bientôt équipées de moyens de paiement électroniques

La question de la raréfaction des distributeurs de billets de banque à Bruxelles a été largement abordée lors du conseil communal de la Ville de Bruxelles ce lundi soir. Mais la question du manque de moyens de paiement électroniques s’est également posée pour les trois piscines de la Ville.

A partir du 1er janvier prochain, les nageurs pourront utiliser leur carte de banque ou smartphone pour payer leur entrée dans les trois piscines de la Ville de Bruxelles situées respectivement dans le centre, à Laeken et à Neder-Over-Heembeek, a annoncé lundi l’échevin des Sports Benoît Hellings (Ecolo).

L’échevin était interrogé à ce propos, à l’occasion de la séance du conseil communal, par Els Ampe (Open Vld). L’élue libérale s’inquiétait de l’absence “préhistorique” de ces possibilités de paiement.

“Surréaliste et absurde”

Dans sa réponse, M. Hellings lui a fait comprendre qu’il n’avait pas attendu son interpellation pour s’inquiéter d’une situation qu’il a lui-même constatée lors de ses visites sur le terrain. “En 2019, c’est surréaliste et absurde. Visiblement, vos préoccupations technologiques ne semblaient pas être une priorité pour mon prédécesseur, votre collègue libéral préhistorique, Alain Courtois“, lui a-t-il dit.

Benoît Hellings a ajouté qu’à sa demande l’asbl Bruxelles les Bains avait entamé les démarches administratives et logistiques nécessaires pour doter les trois piscines publiques de la Ville de moyens de paiement électroniques. Les équipements techniques adéquats seront installés durant le mois de décembre, si bien que dès le 1er janvier prochain, tous les nageurs pourront utiliser leur carte de banque ou leur smartphone pour payer leur entrée, a-t-il précisé.

Les distributeurs de billets manquent

Comme ailleurs, la raréfaction des distributeurs de billets touche la Ville de Bruxelles, en tout cas certains endroits, notamment à Neder-Over-Heembeek et à Haren, a reconnu pour sa part l’échevin des Affaires Economiques Fabian Maingain (Défi), dans le cadre d’une autre interpellation. Actuellement, 210 distributeurs de billets de banque installés dans 95 lieux différents sont disponibles sur le territoire de la Ville. En 2019, quatre agences ont disparus, a-t-il expliqué. L’échevin Défi a ajouté que dans le cadre du concept de services à dix minutes de chez soi, défendu par la majorité, il fallait veiller à pouvoir offrir à chacun la possibilité de trouver un distributeur de billets à une distance de marche raisonnable. “Il faudra d’ailleurs pouvoir porter au fédéral la question du ‘droit au cash’ et que cette problématique soit également prise en compte dans le cadre des décisions fédérales de toujours aller plus loin dans la restriction d’accès à l’argent liquide et de la numérisation du secteur bancaire“, a-t-il indiqué. Selon M. Maingain, des discussions avec le secteur bancaire entamées dès son arrivée au collège se poursuivent. La Ville est disposée à mettre à disposition, si nécessaire, un bâtiment, espace ou pan de mur public afin d’accueillir un dispositif de distribution de billets.

Belga / Image: Belga

Original Article

Aller à la barre d’outils