Jette supprime une partie de ses poubelles publiques

Jette supprime une partie de ses poubelles publiques

Il y a neuf mois, la première poubelle publique communale disparaissait d’une rue de Jette. Depuis lors, 51 ont été retirées de l’espace public. Jette possède actuellement environ 400 poubelles publiques, dont beaucoup relèvent de la gestion de la commune. “Il y en a beaucoup trop”, a déclaré Mounir Laarissi (CDH) à La Capitale et à BRUZZ.

“Les déchets attirent les déchets”, a-t-il encore ajouté. À l’heure actuelle, 51 poubelles publiques ont définitivement disparu des rues jettoises après qu’une évaluation ait montré qu’elles étaient soit superflues, soit qu’elles avaient un impact négatif.

“Bien sûr, nous ne retirons pas simplement ces poubelles, elles font l’objet d’une réflexion approfondie”, explique l’échevin, avant de poursuivre: “Nous continuerons à supprimer des poubelles communales si elles s’avèrent inutiles. Cela coûte du personnel communal et des voitures qui doivent se déplacer pour les entretenir”, a-t-il déclaré à BRUZZ. Si, après évaluation, il semble que beaucoup de déchets rejaillissent à l’emplacement, une poubelle est alors remise.

Quand il y a trop de poubelles les unes à côté des autres, elles sont aussi souvent utilisées par les riverains pour jeter leurs ordures ménagères, ou deviennent la proie de dépôts clandestins.

Pour que Jette reste propre, les autorités communales veulent non seulement réduire le nombre de poubelles publiques, mais aussi s’attaquer plus sévèrement aux dépôts clandestins. “Nous cherchons à savoir si nous pouvons imposer des amendes plus lourdes. Pour certaines personnes, le risque en vaut toujours la peine”, conclut-il. La commune souhaite également se concentrer davantage sur la prévention.

La rédaction – Photo: Belga

Source

Aller à la barre d’outils