Les résultats de l’enquête publique du plan “Good Move” transmis au parlement bruxellois

Les résultats de l’enquête publique du plan “Good Move” transmis au parlement bruxellois

L’ensemble des avis recueillis dans le cadre de l’enquête publique sur le projet de plan régional de Mobilité “Good move” ont été transmis mardi au parlement bruxellois.

► 8.000 citoyens ont participé à l’enquête publique sur le plan Good Move

Selon le cabinet de la ministre bruxelloise de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen), il s’agit tant de contributions individuelles que de réactions collectives émanant de communes et de groupes d’intérêt. Fort de ces réponses, le gouvernement va pouvoir adapter le plan en seconde lecture et autoriser sa mise en oeuvre à partir du début de l’an prochain.

Bruxelles Mobilité avait mis en place un large dispositif de communication durant les quatre mois de l’enquête publique qui s’est achevée le 17 octobre dernier. En tout, 31 organismes ont été consultés et 25 organismes ont remis un avis d’initiative. Une cinquantaine de courriers de citoyens ou comités de quartiers ont été transmis. On a par ailleurs dénombré 8.473 réponses à un formulaire de douze questions-type et 1.956 de celles-ci ont été assorties de remarques ou commentaires.

Il en ressort pour l’essentiel qu’il existe un soutien largement majoritaire (jusqu’à 80% et plus) pour les principes de base du plan en faveur de trottoirs plus larges, de quartiers plus verts, d’un réseau cyclable plus étendu, de points relais d’enlèvement fixes de marchandises afin de réduire le trafic de camionnettes et de camions, d’une réduction du trafic de transit dans les quartiers, ….

Selon Elke Van den Brandt, l’enquête publique fait remonter un signal clair en faveur d’adaptations concrètes à l’infrastructure et d’ambitions plus élevées en matière de sécurité routière.

Belga – Photo/Nicolas Maeterlinck

► Plan régional Good Move : 30 radars supplémentaires à la Ville de Bruxelles

► Le Plan “Good Move” n’est pas assez ambitieux pour réduire la place de la voiture en ville, selon l’Arau

Source

Aller à la barre d’outils