Emir Kir devra comparaitre devant la commission de vigilance du PS bruxellois

Emir Kir devra comparaitre devant la commission de vigilance du PS bruxellois

L’organe a pour but de vérifier si un mandataire applique bien les statuts du parti, et tous les militants peuvent y faire appel.

Le bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir devra comparaître devant la commission de vigilance du PS bruxellois. L’organe doit juger si la rencontre entre le mayeur et des maires d’extrême droite est compatible avec les statuts du parti.

Emir Kir avait reçu, début décembre, une délégation de six maires turcs, dont deux sont issus du MHP, un parti nationaliste considéré comme étant d’extrême-droite et proche de l’organisation des Loups Gris. La fédération bruxelloise du PS indiquait alors qu’elle “ne cautionnait pas” la réception.

Aujourd’hui, le militant PS de Bruxelles et ancien conseiller de Di Rupo Jérémie Tojerow veut aller plus loin et convoque le comité de vigilance du PS. L’organe a pour but de vérifier si un mandataire applique bien les statuts du parti, et tous les militants peuvent y faire appel. “Ce n’est pas une décision facile et agréable, mais le refus de banaliser ou normaliser les idées et partis d’extrême-droite, tout comme le strict respect du cordon sanitaire, doivent demeurer des exigences absolues au sein de notre mouvement politique“, indique-t-il sur Twitter. Sur ses réseaux sociaux, Emir Kir avait d’ailleurs déjà évoqué “une rencontre agréable” avec un maire issus de la même formation politique.

Ce n'est pas une décision facile et agréable, mais le refus de banaliser ou normaliser les idées et partis d’extrême-droite, tout comme le strict respect du cordon sanitaire, doivent demeurer des exigences absolues au sein de notre mouvement politique. 2/9

— Jérémie Tojerow (@jeremietoj) December 13, 2019

Emir Kir dément l’invitation

Contrairement à ce qui a été dit, je n’ai pas lancé d’invitation pour accueillir ces bourgmestres. Mon cabinet a été contacté par l’association des Villes turques, politiquement neutre, nous informant que celle-ci se rendait au Comité des Régions de l’Union européenne pour une réunion de travail. Celle-ci a également souhaité me rencontrer“, a précisé le bourgmestre de Saint-Josse à nos confrères de Belga, en évoquant la rencontre du 5 décembre.

Quand la commission de vigilance se réunira-t-elle ? Rien n’est pour l’instant fixé, nous indique Julian Schaak, porte-parole du PS bruxellois. “Si elle est compétente, la commission entendra les différentes parties. Elle pourrait décider d’une éventuelle sanction, allant du simple blâme à l’exclusion du parti“, précise-t-il.

T.D., image Belga

Source

Aller à la barre d’outils